nuée d oiseaux

nuée d oiseaux
envol sans trace
aurore du monde en extase
autre est le chemin pour toi toujours ouvert
à toi offerts les bosquets insoupçonnés
quand exhale le silence blotti au seuil des secrets
et toi depuis toujours tu sais
le sens de l universel à jamais apaisé
proche de ta pensée en paix
beauté du monde !
lève toi et marche à ton monde
les branches déployées en surplomb sont labyrinthes dans la lumière
contemple la vallée qui ondoie dans le rêve miraculeux de la terre
la vaste bienheureuse vie du monde
à toi est fait accueil en fête à travers l univers
la très sobre majesté du cosmos en lévitation
plus loin toujours plus apaisés
ruines et vestiges aux lierres
d une civilisation qui se rêva planétaire
et qui pourtant croula sous sa propre entropie
retentit l écho centenaire toujours en présence
du cri unanime des vivants qui questionna
une dernière fois
le sens de son destin propre
le sens de la terre
et quel pacte passé avec la technique ?
et quel médium moyen milieu auront ils été pour elle ?
la métatechnique évolutionnaire
et l ingénierie universelle
ici méditant
contemplant
considérant
et c est ainsi que tourne ce monde
c est l empire originel du minéral
les textures de lumière et d anthracite
voici l eau pure et elle coule de source
le souffle mystique et inatteignable de l air
et la lumière du soleil planant en incandescence :
invaincue
dans l ouvert sans bornes :
le végétal et ses réseaux écosystémiques en évolution :
les forêts denses
à l unisson le peuple des sèves de la terre
scande la respiration emplie d étonnement de la planète
le concert luminescent dans la ronde des lucioles
les jardins les herbes folles qui captent
à travers la brise éclatante du soir l indicible de la nuit
les rires des enfants en leurs jeux à travers le crépuscule du soir
la douleur de l existant durant la longue quête
et la sagesse déployée enfin accomplie des ascètes à l ombre des acacias
à toi de nouveau adressé… et pour tous
l appel inespéré des univers
et certes sans doute il est une parole correctement proclamée :
vis en éveil en connaissance de cause
la voie pure ouverte à emprunter
et ainsi soyez en paix tels quels
le soleil rougeoyant gorgé de sa propre lumière
à travers les crépuscules de joie intense
la ligne d horizon qui s épand au delà de l eau
un sourire inspiré au sacre des premières étoiles
et la lune qui monte
monte et atteint à l équilibre parfait entre la présence et l absence
voici le figuier sacré et éternel des mystes
le lac serein suprême réceptacle de l être
l équation intégrale des firmaments en éclat
et ce n est ni vie ni mort
c est l accès à la vacuité ultime des univers
pour le déploiement du silence salutaire des univers

Vladimir Muhizi


sources hommages citations

Girard

Trakl

Bourg

Georg

Colli

Van Lier

Lao Tseu

Musashi

Nietzsche

Bhagavad Gita

Bobrowski

Tranströmer

Celan

Puech

Cavannagh

Rimbaud

Heidegger

Buson

Issa

Shiki

Milosz

Uddhava Gita

Hagakure

Leibniz

Greene

Hölderlin

Dagerman

Bouddha